lundi 17 février 2014

Légumes à poêler en conserve de Bonduelle

Les Français sont à la recherche de praticité, de rapidité d'exécution tout en gardant la main pour apporter une petite touche personnelle. Au vu de ce constat, l'entreprise Bonduelle a lancé les "Légumes en conserve à poêler en 3 minutes". Différents tests ont permis de valider l'originalité de ce concept et les intentions d'achat.
Pour développer ce produit, la société s’est appuyée sur son savoir-faire industriel des légumes cuits sous vide, développé pour sa gamme Vapeur. Ce procédé est exclusif avec une ligne de production dédiée, un emballage spécifique résistant au process sous vide et un système de cuisson unique. Sa connaissance agronomique a aussi permis de choisir les bonnes variétés de légumes frais supportant le process et donnant un goût et une texture de qualité.

Source : www.pointsdevente.fr


1 commentaire:

Anonyme a dit…

C'et pratique et c'est bon. Malheureusement difficile à se fournir la collection complète, en province (Nièvre).
J'ai testé 2 produits Bonduelle et un produit Daucy... Les 3 sont bons et agréable, mais je note moins bien Daucy qui ajoute un exhausteur de goût... Par contre Bonduelle met sustématiquement des haricots vert, et Daucy des petits pois.

Pour le pris, Bonduelle est mieux placé. Ce qui m'a plus dans le concept, c'est les mélanges équilibrés et la faible valeur calorique des portions.

En n'employant que ce type de boite (c'est indécelable) tous les jours midi et soir pour un couple, le budget légume devrait osciller entre 90 à 180 Euros/mois, en fonction de l'appétit des convives. En considérant qu'il n'y a pas de perte, que la cuisson (réchauffage) est réduite à 3mn, sans ajout de matière grasse, la dépense est raisonnable (1,50 à 3 euros/jour/personne)

Je suis assez conquis. Je précise que nous sommes un couple qui cuisine et qu'aucun plat préparé ne franchi notre porte, et que les conserves n'ont pas l'honneur de notre tables (hors haricot secs), mais nous avons voulu gouter et nous avons été bluffé.